inscriptions jusqu'au mercredi 22 août 2018
Journée portes ouvertes
samedi 4 août 2018 de 10h à 12h30
[CERAP] Cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de l'IDDH
Dernière visite terrain à San Pedro
Projet de redynamisation des CRASC
[ASMU] Atelier de renforcement de capacité des Maîtres Artisans Formateurs (MAF)
[ASMU-Pôle Social CERAP]
Sœur Martine PATRON passe le flambeau à Madame OUADAN Marie-Louise
Le service communication recrute
Offre de stage
Inscriptions jusqu'au mercredi 22 août 2018


2018 03 16 ASMU anciens 10

 

Vendredi 16 mars 2018, l’Action Sociale en Milieu Urbain (ASMU) du CERAP organisait la première rencontre formative avec les anciens apprentis, à Abobo. Créé en avril 2015 par l’ASMU,  ce groupe de réflexion et d’accompagnement a pour objectif principal de déceler les difficultés et les besoins réels des apprentis en fin de  formation afin de les accompagner, les coacher et les amener à réussir leur insertion socioprofessionnelle.

 

 

Tout d’abord, la parole a été donnée aux anciens apprentis afin qu’ils exposent les difficultés auxquelles ils font face au quotidien dans la mise en œuvre de leur projet professionnel. Cet exercice a permis de mettre en évidence les réalités du monde entrepreneurial. Pour Monsieur TCHABOUNONO Esso-Molla, animateur-formateur à l’ASMU, ces difficultés ne doivent pas être perçues comme des obstacles insurmontables mais doivent plutôt être considérées comme des défis à relever. Il a par ailleurs engagé un moment de réflexion sur les qualités nécessaires pour réussir son projet professionnel.  Pour illustrer son propos, deux anciennes apprenties ASMU devenues patronnes couturières ont pu témoigner de leurs expériences personnelles.

Madame ZOU BLELY Narcisse, animatrice-formatrice, a ensuite exposé sur les moyens d’obtentions d’un prêt financier, ainsi que sur les stratégies et techniques à mettre en œuvre pour attirer et fidéliser ses premiers clients.

 

2018 03 16 ASMU anciens 2

Ce fut un moment riche et intense de partages et d’enseignements – celles et ceux qui pensaient avoir comme seul problème  le manque de moyens financiers ont réalisé que le problème pouvait se trouver ailleurs : le manque de stratégie de conquête et de fidélisation de la clientèle, le manque d’outil de gestion des finances, le manque de publicité (politique de marketing), le manque de confiance en soi, la peur de l’échec…

 

 

Ayant pu nommer, par eux-mêmes, leurs problèmes grâce à ces échanges, les jeunes ont manifesté leur satisfaction et ont exprimé le souhait de renouveler ce genre de rencontre.