Projet ONU FEMMES
L'expertise du CERAP sollicitée
[ASMU] Journée de l'éco-citoyenneté pour les apprenti.e.s de l'ASMU à Cocody
[ASMU] Journée de l'éco-citoyenneté avec les apprenti.e.s de l'ASMU à Abobo
[IDDH] L'IDDH reçoit Côte d'Ivoire Tourisme pour parler tourisme, culture et tradition
[BULLETIN D'INFO]
LE CRASC n°3 (mai 2018)
Félicitations aux lauréats du ''Business model competition'' !
[ASMU] Atelier de renforcement de capacité des Maîtres Artisans Formateurs (MAF)
[CERAP] Cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de l'IDDH
[CERAP/IDDH] Journée culturelle des étudiants à l'ITCJ
[IDDH] "The life of an economist"
Conférence organisée par les étudiants de L2 économie


 

 

2018 02 TEH ICMA2

 

 

Dans le cadre du volet 3 des activités de l’ASMU (expertise sociale et #plaidoyer), Sœur Martine Patron, Directrice de l’ASMU, a animé un atelier de formation de 2 jours à Abobo les 1er et 2 février 2018.

 « La traite des êtres humains et l’esclavage moderne » était le thème principal de cet atelier, destiné à une quarantaine de jeunes Missionnaires d’Afrique de la Fraternité Lavigerie appelés communément « Pères blancs ».

 Le 2e jour un focus a été fait sur l’emploi domestique et le travail décent ainsi qu’un plaidoyer pour l’amélioration des conditions d’emploi des jeunes filles servantes (horaires, salaires, repos, charge de travail, droit à l’éducation…).

 

2018 02 TEH ICMA1Des critères ont été donnés afin de pouvoir distinguer les conditions à partir desquelles un emploi domestique peut être requalifié en une situation d’esclavage moderne. L’atelier a été ponctué de témoignages vidéo pris à travers le monde et de recherches personnelles partagées en grand groupe. En effet, l’esclavage moderne existe dans tous les continents et serait la 3e source de revenus illicites après la drogue et le commerce des armes.

 

 Cet atelier s’est appuyé sur une étude quantitative et qualitative réalisée avec les apprenties de l’ASMU dont beaucoup ont occupé un emploi de servante durant leur adolescence.

 Mademoiselle  Diatta Touré, doctorante en sociologie et ancienne stagiaire de l’AMSU, a pu partager les résultats principaux de l’étude ASMU.