[CERAP/Université de Californie] Lancement du projet d’étude sur la pacification des élections en Côte d’Ivoire en 2020

 

2019 03 22 CERAP conf violence electorale 2Si les tentatives de transitions démocratiques du début des années 90 ont laissé entrevoir beaucoup d’espoir chez les africains, force est de constater que les exemples probants d’alternance à la suite d’une élection libre et honnête demeurent rares. En effet, les  échéances électorales en Afrique ont souvent été une occasion d’expression forte de violence. Dans sa dynamique de concevoir une stratégie pluri dimensionnelle de prévention des conflits électoraux, le Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP) organisait, le vendredi 22 mars 2018, une conférence publique portant sur le thème : « la prévention de la violence électorale ». Cette activité a également servi de cadre pour le lancement d’un projet de recherche initié par le CERAP, en partenariat avec l’Université de Californie à Berkeley sur la pacification des élections en Côte d’Ivoire en 2020. Ce projet vise spécifiquement à doter les organisations de la société civile ivoirienne d’instruments efficaces nécessaires à la prévention de la violence électorale.

Ainsi, pendant toute la matinée, plus d’une centaine de participants dont des experts électoraux, des médiateurs en conflits, des acteurs de la société civile et des universitaires, venus de divers horizons, ont œuvré ensemble dans le sens de faire des futures joutes électorales des moments de stabilité, de consécration, voire de célébration de la démocratie.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur général du CERAP, Père Eugène GOUSSIKINDEY, a remercié les participants pour leur présence. Il s’est ensuite attelé à présenter le projet dans son ensemble tout en montrant son intérêt, dans un contexte où les OSC disposent de très peu d’outils adaptés de prévention des conflits électoraux. Il a terminé son propos en  souhaitant à tous un fructueux échange.

2019 03 22 CERAP conf violence electorale 8Trois communications ont respectivement été animées par Père Arsène Brice BADO, Directeur Adjoint de l’IDDH par ailleurs Coordonnateur général dudit projet, M. Thilo SCHÖNE, Représentant résident de Friedrich Ebert Stiftung et Mme Marie-Joël KEÏ, Directrice exécutive de l’ONG Regards pluriels. Ces interventions portaient essentiellement sur la contribution de leurs différentes organisations à la prévention de la violence électorale.

Un long moment d’échanges a suivi cette série de communication, au cours duquel les participants ont pu apporter leurs contributions sur le thème.

Cette activité a pris fin sur une note de convivialité et de partage autour d’un cocktail.

2019 03 22 CERAP conf violence electorale 13

Retour