[CERAP/LSE] Pressions, tensions et refoulements autour de la certification foncière: Dynamiques régionales dans les projets pilotes de certification en Côte d'Ivoire

2020 CERAP rapport projet recherche 1

 

Depuis 2000, de nombreux pays africains se sont engagés dans la réforme de leur régime foncier avec pour objectif la délivrance de titres ou certificats fonciers. De nombreux travaux en science politique et dans la littérature sur les plaidoyers identifient les détenteurs de certificats ou titres fonciers à des « bénéficiaires de programmes » ; pour les politologues, en effet, les programmes d’immatriculation foncière sont une forme de politique distributive. Cependant, dans la pratique, les programmes de certification foncière sont souvent source de divisions et sont difficiles à mettre en œuvre. Aussi cet article traite-t-il de la question complexe de la tension relative à la certification des terres.
Dans cette étude, nous analysons l'histoire mouvementée de la Côte d'Ivoire en matière de certification des terres de 2004 à 2017 afin d’identifier les variables de l'économie politique qui peuvent donner lieu à des préférences hétérogènes et même conflictuelles en matière de certification. Nous identifions les inégalités régionales, les inégalités sociales et les différences régionales dans les institutions foncières préexistantes comme des facteurs qui entravent la réforme foncière. De fait, la certification foncière n'est pas un bien public ou un bien privé accessible à tous.

 

Téléchargez le rapport complet de cette étude, disponible en

version française 

version anglaise

 

 

Retour