[ASMU] Évaluation finale des apprenti.e.s en 3e année de couture et coiffure
Convention entre Fondation SIFCA et CERAP/IDDH
Signature et remise de chèque
[NEWSLETTER 5] Que faut-il retenir?
[CERAP/IDDH] Visite de l'ambassadeur de Grande-Bretagne
[Journée nationale de la Paix]
15 novembre 2018
Formation EMPLOYABILITÉ
Coaching individuel de une heure
SYNODE DES JEUNES - octobre 2018
Synthèse du Document final
[IDDH/MBA] Initial Boot Camp du MBA
[CONFÉRENCE] Eboussi Boulaga
Article de la Croix Africa
[IDDH] Conférence sur le thème: ''La vie est précieuse, sachons la préserver''
[CERAP/ASMU] Formation des volontaires PPAP


2018 10 17 JM refus

‘‘S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’Homme et la dignité seront universellement respectés.’’

 

 

Le CERAP, notamment à travers les formations professionnelles et humaines en vu de rehausser le niveau de vie des populations s’associe à la Journée internationale du refus de la misère fêtée le 17 octobre depuis 1992.

 

Née de l’initiative du père Joseph Wresinski et de celle de plusieurs milliers de personnes de tous milieux qui se sont rassemblées sur le parvis des Droits de l’Homme à Paris en 1987, cette journée est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992. Elle a pour but de faire entendre la voix de ceux qui sont habituellement réduits à leurs difficultés, voire en sont jugés responsables afin de faire un gros plan sur les conditions indignes qu’ils vivent, sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations. ‘‘C'est l'occasion de reconnaître les efforts et les luttes des personnes vivant dans la pauvreté, de faire entendre leurs préoccupations et de reconnaître que les pauvres sont à l'avant-garde dans la lutte contre la pauvreté’’. (ONU)

 

Pour cette année 2018, le thème retenu par l’ONU pour célébrer le 17 octobre est ‘‘S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’Homme et la dignité seront universellement respectés.’’ La misère est une violation des droits humains fondamentaux, elle n’est pas fatale, et peut être combattue et vaincue comme l’ont été l’esclavage et l’apartheid.

 

ATD Quart Monde, à l’origine de cette journée, souhaite que les initiatives inspirées du message inscrit sur la dalle du refus de la misère se multiplient de toutes parts à l’initiative d’associations, d’élus, de citoyens. ATD Quart Monde s’investit pour donner avec d’autres un écho particulier à cette journée, en l’honneur des personnes victimes de la misère, et pour une mobilisation de tous les défenseurs des droits de l’homme. Avec cette éthique, le 17 octobre est un point d’appui pour une dynamique du refus de la misère toute l’année.

 

Sources : Agir tous pour la dignité et Comité international du 17 octobre

http://www.refuserlamisere.org

http://www.atd-quartmonde.org