[CERAP / Institut universitaire] Semaine d'intégration des nouveaux étudiants
[ASMU] Atelier de renforcement de capacité des Maîtres Artisans Formateurs (MAF)
[Service projets] Le CERAP aux côtés des populations de Sikensi
[Institut universitaire] Cérémonie d'au revoir aux étudiants de Sophia University
[CERAP] Cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de l'IDDH


 

2018 02 14 ASMU FU4 COVECCI 1 couv

 

Mercredi 14 février 2018, l’équipe projet « foncier urbain 4 » (FU4) de l’ASMU du CERAP, composée de Paul GBANFREIN et Elisabeth ADOUA a présenté le « Comité de Veille et de Contrôle CItoyen » du quartier PK 18 Résidentiel (COVECCI-PK18 Résidentiel) aux autorités municipales de la commune d’Abobo ainsi que l’assistante de l’ASMU, Alima COULIBALY.

 

Cette présentation s’est effectuée en deux temps.

 

Le COVECCI a d’abord été reçu par Monsieur VALY COULIBALY, Directeur des Services Techniques de la mairie d’Abobo. Celui-ci a redit l’importance du rôle de son service dans l’exécution de l’ensemble des travaux de développement de la commune (CHU, voies…) ainsi que l’importance des associations dans le relai de l’information aux populations. Le directeur s’est dit heureux de voir l’existence de telles organisations de la société civile. Il a précisé que le financement octroyé à la commune est une conséquence du travail important abattu sur le terrain par Sœur Martine PATRON, Directrice de l’ASMU et ses équipes. Enfin, le directeur a rappelé que le service technique compte sur le COVECCI pour remonter des informations et réalités du terrain.

 

L’équipe projet FU4 et le COVECCI se sont ensuite rendus à la direction des services socioculturels de la mairie où ils ont été reçus par la directrice, Madame BARO MAHOUSSA. Elle a encouragé le COVECCI dans ses actions et a insisté sur le rôle du comité pour sensibiliser la population sur la protection et l’entretien de l’environnement et sur la cohésion sociale. Tout en encourageant le travail fait, la directrice demande au COVECCI de ne pas limiter son action qu’à PK18 mais à chercher à s’implanter dans toute la commune d’Abobo. Elle a insisté sur le rôle du comité dans la sensibilisation de la population. Les populations doivent prendre conscience que l’entretien de leur environnement leur incombe !