[ASMU] Modules de formations complémentaires pour les apprentis
CERAP / IDDH : étudiants L2 à San Pedro
Message du Pape François
Carême 2018
Association des universités jésuites
Rome, janvier 2018
Plus que quelques jours...
Inscrivez-vous!
CEDOC
Centre de documentation du CERAP-IDDH
[ASMU] Formation sur la traite des êtres humains et l’esclavage moderne
CERAP / IDDH : étudiants Master à la SAP de la Mé
Service projets au Mont Nimba
Document de restitution actualisé
Journée de rentrée des apprentis ASMU de Cocody et d'Abobo
ONU Femmes sollicite le CERAP pour son expertise
22 janvier 2018: Conférence à la BAD
Les étudiants du CERAP / IDDH y étaient!
CERAP/IDDH: Étudiants de L1 à Yamoussoukro
CERAP / IDDH: IDDH: Rencontre avec l'ambassadeur d'Espagne en Côte d'Ivoire


2017 12 13 cinedbat IDDH ASMU grpe

 

Le « club écologie » des étudiants de licence CERAP/ IDDH, en collaboration avec l’ASMU ont organisé, le mercredi 13 décembre 2017, un après-midi de sensibilisation au cours d’un ciné-débat sur le thème : « Comment pouvons-nous sauver la planète, notre « maison commune », et devenir de brillants entrepreneurs ? ».

 

Pour l’occasion, l’ASMU avait invité Daniel Williams Oulaï, fondateur de la Grainothèque et prix entrepreneur vert Afrique francophone 2016 et 2e prix Africa Start-up 2017 pour partager son expérience.

 

Les différents clubs des étudiants ont été associés et invités à participer à cette sensibilisation : le club cinéma, le club anglais, le club musique, le club communication et les autres clubs du CERAP / IDDH.

 

Des apprentis, des volontaires et des personnels de l’ASMU, impliqués dans des activités d’écocitoyenneté depuis plusieurs années, étaient également présents ainsi que les Père Rodrigue NAORTANGAR pour le club cinéma et le Père Cosmas DEWORNU pour la formation humaine.

 

Le Directeur de l’IDDH, le Père Kaboré, a fait l’ouverture puis la Sr Martine Patron, directrice de l’ASMU, a présenté le film documentaire « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent (César 2016 du meilleur film documentaire) et le contexte : nous sommes deux ans après la COP21, quelques jours après la rencontre One Planet du 11 décembre 2017 à Paris sur la finance publique et privée au service de l’action climat. Après une présentation de son parcours, Daniel OULAÏ a pu présenter sa start-up et partager son expérience.

 

 Cette première rencontre avait plusieurs objectifs :

- éveiller les consciences quant à la gravité de la situation écologique,

- partager les enjeux et les initiatives positives qui existent déjà dans le monde, mais aussi en Côte d’Ivoire et en Afrique,

- permettre aux étudiants de proposer des solutions aux problèmes environnementaux de la planète plus particulièrement ceux de l’Afrique.

 

Le temps d’échange qui a suivi a été très riche, soulignant les motifs d’espoir devant la mobilisation de personnes face aux questions écologiques. Le témoignage de Daniel Oulaï a été également très apprécié de tous. Chacun  a pu exprimer ses découverte(s), des motif(s) d’action de grâce, de joie… ou pour poser des questions sur le film et/ou à Daniel OULAÏ suite à son témoignage.