Pédagogie ignatienne, qu'est-ce à dire ?

 

Objectifs de la pédagogie ignatienne

Le qualitatif "ignatien" véhicule dans l'esprit de beaucoup, une démarche mystérieuse. Il s'agit en fait d'une démarche bien concrète, simple et praticable par tous.

Ignace de Loyola a une vision du monde qui le lui fait aimer. Rien ne se vit hors du monde. Pour lui, le monde est le lieu où l'homme puise ses richesses, où l'homme est appelé à poursuivre la création. Les caractéristiques de la pédagogie ignatienne viennent d'une réflexion sur cette vision du monde, en l'appliquant à l'éducation, en référence aux besoins des hommes et des femmes d'aujourd'hui.

Cette pédagogie prend le monde en compte, elle n'est pas à côté du monde. A partir de là, elle sonde la signification de la vie humaine et se soucie de la formation totale de l'individu. Son objectif est d'aider au développement le plus complet possible de tous les talents donnés à chaque personne.

Le succès de la pédagogie ignatienne ne se mesure pas d'abord en termes de succès scolaires ou de compétence technique des professeurs, mais bien plutôt en termes définissant la qualité d'être. Ainsi, le processus éducatif tien compte des étapes du développement propre à toute croissance intellectuelle, affective et spirituelle et il aide chacun à mûrir. Cela posé, la pédagogie ignatienne invite à un "davantage". Ce mot "davantage" n'implique aucune comparaison avec d'autres, ni aucune manière de mesurer le progrès en fonction d'un niveau absolu. Il désigne bien plutôt le développement le plus complet des possibilités de chaque individu à chaque étape de la vie, uni au désir de poursuivre ce développement pendant toute la vie et à la volonté de mettre au service des autres les dons développés.

Chacun est invité à rechercher et atteindre des objectifs à un rythme adapté à ses possibilités propres ainsi qu'aux caractéristiques de sa personnalité.

La pédagogie ignatienne vise le développement de tout l'homme. Elle comprend une formation à des valeurs (respect, ouverture aux autres, partage de ses dons), à des attitudes et à la volonté. Elle inclut une relecture du vécu qui permet de prendre en compte sa propre expérience et d'en tirer profit. Cette réflexion sur les expériences personnelles est le point central de cette pédagogie. Chacun est ainsi conduit à accepter les dons personnels, à les développer, mais à accepter aussi les limites et à les dépasser autant que possible. Ce cheminement se fait tout au cours de la vie dans le cadre d'un accompagnement fraternel où la parole confiante, échangée en vérité, apporte beaucoup de lumière.

A l' évidence, cette pédagogie ne s'adresse pas à une "élite". Elle est accessible à tous ceux et celles qui désirent ouvrer avec rigueur et vigueur pour que l'homme soit vraiment homme.

Elle peut conduire certains à découvrir l'Homme-pour-les-autres par excellence en Jésus-Christ : à ceux-ci, son esprit et sa présence apparaissent alors de plus en plus être à l'origine de cette dynamique qui engendre l'action.

Les caractéristiques de la pédagogie ignatienne

Le ministre de l'Education Nationale (française) aurait-il lu "les caractéristiques de l'éducation jésuite" pour conduire sa réflexion et aboutir à la réforme de l'enseignement des lycéens ?

Nous ne répondrons pas directement à la question. Tout au plus, nous prendrons quelques passages des "caractéristiques". Ces rappels des points forts de la pédagogie ignatienne seront peut-être pour certains d'entre nous une découverte.
Quoi qu'il en soit, il est bon de revenir aux origines.

Cette pédagogie - qui n'est pas la "panacée"- met en vigueur quelques vérités simples.

1 - Elle insiste sur le soin donné à chacun et le souci de chaque individu.
2 - Souligne l'activité de la part des élèves.
3 - Encourage une ouverture de toute la vie au progrès.

1 - Les jeunes qui sont les élèves d'uns institution n'ont pas encore atteint leur pleine maturité ; aussi le processus éducatif tient compte des étapes du développement propre à toute croissance intellectuelle, affective et spirituelle et il aide chaque élève à mûrir progressivement. Ainsi, l'ensemble des études est centré sur la personne, bien plutôt que sur un programme à assurer. Ce qui signifie que l'enseignant ou tout membre de l'équipe éducative n'exerce pas seulement, uniquement sa tâche de professeur, de surveillant, de directeur des études, etc. Sa personnalité s'exprime au-delà et devient pour le jeune non pas un modèle -qu'il refuse- mais un témoin.

2 - La croissance en maturité et en autonomie qui sont des qualités indispensables pour une croissance en liberté dépend plus d'une participation active que d'un accueil passif. Des pas importants dans cette direction seront le travail personnel, les possibilités données à une découverte personnelle et à la créativité, une attitude de réflexion. En résumé : apprendre à apprendre.

3 - Des relations personnelles ou en groupe avec les élèves, aideront les adultes de la communauté éducative à être ouverts au changement, à continuer à apprendre ; ils seront plus efficaces dans leur travail. Ceci est particulièrement important aujourd'hui en raison des changements rapides de la culture et de la difficulté que nous pouvons rencontrer pour comprendre et interpréter correctement les pressions culturelles qui s'exercent sur les jeunes.

La pédagogie ignatienne :

- recherche l'excellence dans son travail de formation,
- rend témoignage à l'excellence.

La recherche de l'excellence au plan scolaire est normale, mais seulement si elle est située dans un contexte plus large d'une excellence humaine. Dans le langage d'Ignace de Loyola "excellence" signifie "davantage" Ô "magis". Le mot "davantage" n'implique aucune comparaison avec d'autres, ni aucune manière de mesurer le progrès en fonction d'un niveau absolu. C'est bien plutôt le développement le plus complet des possibilités de chaque individu à chaque étape de la vie, uni au désir de poursuivre ce développement pendant toute la vie et à la volonté de mettre au service des autres ces dons une fois développés. Le but de l'éducation ignatienne dans la manière actuelle de comprendre la vue ignatienne du monde n'est pas de préparer une élite socio-économique, mais bien d'éduquer des hommes qui soient des leaders dans le service. Les adultes de la communauté éducative témoignent de l'excellence en unissant une compétence professionnelle de plus en plus grande à un savoir-être.

 

Denis DELOBRE s.j.
Responsable de la Formation Humaine
à l'Ecole Supérieur d'Agriculture de Purpan - Toulouse