La politique de recherche au CERAP est coordonnée par un service de la recherche. La politique de recherche du CERAP, comme centre universitaire et social vise à articuler deux exigences, d’une part celle de l’intelligence des dynamiques sociales, politiques et économiques de l’Afrique dans le monde et d’autre part celle de l’action sociale pour l’édification des sociétés africaines plus justes et plus paisible. La recherche au CERAP a pour mission de consolider le lien fondamental entre la recherche, l’enseignement et l’action sociale à travers le renouvellement des connaissances.  A cet effet la mission du service de la recherche au CERAP se décline comme suit :

    • Elaborer la politique de recherche du CERAP ;
    • Coordonner la mise en œuvre la politique de recherche du CERAP ;
    • Promouvoir l’intégration des pôles social et universitaire du CERAP par la fonction recherche ;
    • Mobiliser les ressources pour la recherche ;
    • Nouer des partenariats au niveau national et international ;
    • diffuser et valoriser les résultats de la recherche scientifique sur les domaines prioritaires d’intervention du CERAPLa définition des axes de recherche vise à concilier les grandes orientations de la politique nationale de recherche et la mission spécifique du CERAP d’éducation et d’action sociale orientée vers la promotion de sociétés africaines plus justes. Le plan 2011-2020 de la Commission de l’UEMOA a retenu quatre grands chantiers de l’intégration sous-régionale que sont : les infrastructures économiques (transport, énergie, eau, TIC…), la sécurité alimentaire, la paix et la sécurité et le financement des économies des Etats membres de l’UEMOA qui passe par le renforcement de la gouvernance dans les affaires publiques et privées. Au sujet de la paix et de la sécurité, «au vu des conflits et crise qui ont secoué la région ces deux dernières décennies, la consolidation de la paix et de la sécurité est une priorité pour les pays de l’Union.» Il s’agit entre autres « de conjurer les menaces à la paix (fondamentalisme religieux, solidarité ethnique), de faire de la recherche dans les domaines de la prévention, gestion et règlement des conflits, et d’avoir une attention particulière pour le lien entre paix, sécurité et développement.

 En tenant compte des grands chantiers de la région, de la vision et de la mission du CERAP, des grandes orientations du pôle universitaire et du pôle social, la recherche au CERAP a pour finalité d’influencer positivement sur l’évolution de la société ivoirienne en particulier et africaine en générale, d’éclairer les décideurs politiques et économiques, de même que la société civile. De ce point de vue, le CERAP privilégie la recherche empirique et est attentive aux changements socio-économiques et politiques de la société. A ce titre le CERAP conduit des recherches sur le terrain notamment, dans le domaine de la gestion des conflits, des droits humains, du développement durable, d’inégalités et de vulnérabilité sociales ainsi que de la gouvernance d’entreprise.

Les partenaires académiques du CERAP sont notamment les universités publiques Félix Houphouet Boigny (Cocody) et Alassane Ouattara (Bouaké), le Centre Ivoirien pour la Recherche Economique et Sociale (CIRES) et l’Ecole Nationale de Statistiques Appliquées (ENSEA). Le CERAP fait aussi partie du réseau de l’Unité Mixte Internationale-Résilience qui inclut des universités africaines et européennes et dont les recherches sont axées sur les questions de vulnérabilité sociale.  L’appartenance à l’Agence Française de la Francophonie est aussi un autre atout du CERAP en matière de collaboration pour la recherche. Le CERAP fait par ailleurs partie des instituions retenues par l’UEMOA pour collaborer prioritairement sur l’axe de recherche « paix et sécurité ». Les autres axes incluent les infrastructures, la sécurité alimentaire, financement des économies des Etats membres de l’UEMOA. Le CERAP entretient aussi des relations de partenariat avec l’université Sophia du Japon.

Les résultats de la recherche au CERAP sont diffusés à travers la revue de vulgarisation « Débats-Courrier d’Afrique de l’Ouest » et les « Conférences du CERAP ». Destinée à un public élargi d’Africains de l’Ouest et de lecteurs intéressés par l’avenir de cette sous-région, « Débats-Courrier d’Afrique de l’Ouest », revue trimestrielle de 32 pages apporte des analyses et des éléments de réflexion sur l’actualité de la sous-région et sur l’actualité internationale. Elle veut surtout, permettre au lecteur de former leur propre jugement personnel, à distance d’opinions souvent hâtivement formulées dans le prolongement d’intérêts immédiats, de sentiments essentiellement affectifs, de convictions idéologiques ou religieuses insuffisamment raisonnées, d’une opinion publique manipulée et instrumentalisée par des médias parfois peu exigeants.  Pour promouvoir l’esprit du débat essentiel à l’éclosion de la culture scientifique. Depuis septembre 2004, le CERAP organise tous les mois des conférences publiques sur divers thèmes animés par des enseignants ou des professionnels. L’objectif est d’offrir aux ivoiriens un cadre de réflexion et de débats sur les grandes questions de l’heure en Afrique de l’Ouest.