Créé par le Conseil de direction du CERAP en date du 21 juillet 2003, l’IDDH en est la branche universitaire. Au bout de treize ans d'expérience, cet institut consolide sa notoriété sur le plan de la recherche et des formations. Aussi, de nouvelles perspectives se dessinent-elles, et exigent d’accorder une attention particulière à la qualité des contenus et à l’approche méthodologique.

Treize ans d’œuvre pour la paix, la dignité et les droits humains par des formations multiformes.

Les programmes de l’IDDH ont été inaugurés en avril 2004 avec des formations continues en Droits de l’homme, en Démocratie, en Culture de la paix et en Action humanitaire. Environ 1000 heures de formation sont annuellement dispensées aux différents auditeurs issus des ONG et de différents milieux professionnels ou estudiantins dont le nombre augmente chaque année depuis la première session organisée en avril-juillet 2004.

Les formations continues et universitaires sont soutenues par des formations de proximité destinées essentiellement aux jeunes des milieux scolaires ou membres d’associations et de mouvements divers.

 Toutes ces formations, quelle que soit leur forme, s’appuient sur une recherche-action qui prend elle-même une dimension croissante au sein de l’Institut. L’IDDH est doté d’un statut d’établissement d’enseignement supérieur (arrêté n° 489/MES/DESUP du Ministre ivoirien de l’enseignement supérieur du 06 octobre 2005).

Ce statut lui inspire d’organiser également des manifestations scientifiques (colloques, séminaires, etc.) et de participer aux programmes de recherche internationaux.

Dans son approche pédagogique, l’IDDH privilégie l’expérience du terrain qui doit nourrir l’intelligence et la réflexion théorique.

Recherchant les connexions avec les problèmes réels et actuels de la société, il s’inscrit de manière originale dans le panorama universitaire. Il invite à cet effet les universitaires et les professionnels, ainsi que tous les acteurs nationaux, internationaux, gouvernementaux et non gouvernementaux (ONG, associations, religieux, entreprises privées…) à participer à cette œuvre, chacun selon l’expérience, les méthodes et les moyens qui lui sont propres.

A travers ses formations de premier et de second cycle, l'IDDH privilégie :

  • une solide culture générale dans les domaines économique, social, politique, historique et culturel ;
  • un sens du terrain et des grandes questions d’actualité ;
  • une intelligence personnelle au-delà des seules connaissances universitaires et savoirs professionnels ;
  • des dispositions à l’action et à la prise de risque et de responsabilité.

Les partenariats noués avec d'autres universités de Côte d'Ivoire (Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan et Université Alassane Ouattara de Bouaké) et d'ailleurs (Université de Sophia au Japon et l'Université Sacré Coeur de Milan en Italie) viennent enrichir le vaste champ d'investigation du CERAP.