[ASMU/RASEP] 12e Rencontre des acteurs du RASEP
Commune de Cocody
[ASMU] Formation gestion de la clientèle et marketing pour les MAF à Abobo
[Pôle social] Remise des certificats de la 15e et 16e sessions de formations du Pôle social
Messe de la rentrée universitaire
Mercredi 26 septembre à la chapelle St François-Xavier du CERAP
[JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE] Fêtée tous les 11 octobre 2018, depuis 2012
[RENTRÉE PASTORALE] Le cardinal s’adresse à toutes ses brebis
Lancement du MBA du CERAP/IDDH
et 4e édition du Business Idea Competition
[SALON] le CERAP à Workin’ Planet !
[IDDH] Les étudiants du CERAP/IDDH sont reçus à l’Ambassade du Japon


Samedi 14 octobre, s'est tenue à la cathédrale Saint Paul du Plateau la messe de rentrée pastorale du diocèse d'Abidjan. À cette occasion, le cardinal Jean-Pierre Kutwa a donné de nouvelles orientations à l'église diocésaine.

 

Pendant près d’une heure, l’archevêque d’Abidjan s’est adressé à toutes les composantes de la société ivoirienne autour du thème de l’année pastorale : "Avec l’Esprit Saint, vivons de partage et de solidarité », extrait de l’Acte des apôtres".

 

Le cardinal Kutwa a souligné les dangers de nos sociétés minées par "l’individualisme, l’égoïsme, le repli de chacun sur ses intérêts" avant de proposer un "un programme de vie chrétienne en quatre points : écouter l’enseignement des Apôtres, vivre en communion fraternelle, rompre le pain et participer aux prières".

 

Après une longue catéchèse sur la personne de l’Esprit Saint, le Cardinal Kutwa s’est adressé à chaque groupe de l’assemblée. Il a ainsi eu un message à l’attention de la jeunesse :

"[…] Chers fils membres, adhérents ou sympathisants des syndicats et autres associations d’élèves et d’étudiants, c’est également au nom de la solidarité avec vous que je m’autorise à vous faire cette adresse. Voir des enfants, des jeunes courir les rues, le sac au dos, poursuivis par d’autres jeunes si ce n’est par les forces de police et de gendarmerie, est un spectacle qui me désole et m’afflige au plus haut point. Cela doit prendre fin.

J’ai pour coutume de dire que personne dans la vie ne recule en âge, pas même vous ! La prise de conscience à laquelle je vous invite, c’est celle qui fait de vous des jeunes responsables, qui savent comment et à quel moment ils posent leurs problèmes sans donner l’impression qu’ils sont instrumentalisés ! C’est de votre avenir qu’il est question en fin de compte. Demain, que vous restera-t-il des nombreuses années scolaires et académiques étriquées auxquelles vous avez eu droit ? Qui prendra au sérieux vos diplômes et vos personnes quand vous avez passé tout le temps à faire des grèves ?

Le monde de demain si ce n’est celui d’aujourd’hui est très exigeant et ne saurait s’accommoder de personnes qui refusent tout effort. Si l’on peut comprendre certaines de vos doléances, on peut aussi s’interroger sur la façon dont vous les exposer ? La violence appelle toujours la violence, d’où qu’elle vienne et quelle qu’en soit sa puissance. Je vous exhorte à comprendre que d’ici une quinzaine voire une vingtaine d’années, beaucoup de ceux que vous ‘‘combattez’’ aujourd’hui ne seront plus aux affaires. Et vous, que seriez-vous devenus entre temps ?"

 

 

Retrouvez l’intégralité du message sur : http://www.dioceseabidjan.com/diocese/fr/accueil/26-menu-principal/883-message-du-cardinal-jean-pierre-kutwa-a-l-occasion-de-la-rentree-pastorale-2017-2018